Éducation: Quelques Sous-préfectures de faranah privées de cours

Annoncée pour lundi, la reprise des cours sera effective sur toute l’étendue du territoire national. Cependant, l’on assiste déjà aux premiers couacs de cette rentrée scolaire.
Selon des informations dignes de foi, le convoi des kits sanitaires contre le virus Ebola a été pris à partie dans ces deux localités par les populations. C’est alors que les autorités de l’éducation auraient décidé de la fermeture des établissements scolaires situés dans la zone, en attendant que les populations soient suffisamment conscientes du danger que constituerait « L’Ebola résistance « .

Ceci, à l’effet de sauver la vie des enseignants et des autorités en charge de l’éducation.
Cela dénote clairement que le ministre parrain de Faranah, Moussa Condé Tâta Vieux, après plusieurs vas et vient, n’aurait pas réussi à suffisamment sensibiliser les populations de cette préfecture.
À ce propos, plusieurs sources indiquent que le ministre aurait commis une bourde communicationnelle en décembre, lors de son séjour de sensibilisation. Tâta Vieux aurait dit que le virus Ebola n’existerait pas, et que sa présence à Tindo, son village natal érigé en sous-préfecture, en était la preuve par neuf.
Le ministre du tourisme aurait tenu ces propos sur la radio locale avant de se faire recadrer par un haut gradé en tournée au même moment dans la région.
Dans tous les cas, la fermeté affichée par le ministre de l’enseignement pré universitaire, Dr Ibrahima Kourouma, sur les cas de Marela et de Tindo serait pour dissuader tous les  » Ebola résistants ».
Affaire à suivre …

Standard : +224 622 56 56 67

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus