Labé: la fin de veuvage devenue un faste à l’image des mariages et des baptêmes.

Actuellement les cérémonies de fin veuvage sont transformées en fastes. Un changement de comportement dans les mœurs qui a suscité l’intérêt des reporters de votre quotidien actuconakry.com.

La fin de veuvage une cérémonie qui passait jadis inaperçue s’est transformée peu a peu à une grande cérémonie qui rivalise de dépenses avec les baptêmes et mariages.

De plus en plus couteux cette cérémonie oblige certaines familles à s’endetter pour couvrir les dépenses au risque de paraitre ridicule comme l’explique un citoyen rencontré qui confie avoir dépensé plus de 7 millions de fg pour la fin de veuvage de ses belle sœurs.

Mamadou Bah Maléya : »moi je pense que ce changement est dû au faite que chacun veut imiter l’autre. Par exemple quand une famille nantie fait une grande cérémonie,les autres aussi veulent en faire autant. » souligne Mr Bah.

Une femme qui s’exprime sous anonymat sur le sujet condamne l’acte tout en déplorant les dépenses exorbitantes: » c’est augmenter encore les dépenses normalement on ne doit pas faire de cérémonie pour la fin de veuvage. » C’est pas bon estime t elle.

Recourir à la religion est la meilleure solution pour abandonner cette pratique pense Bah Ibrahima Noussy pour sa part.

A la question de savoir qu’est ce dit l’islam concernant cette pratique, le grand imam de la mosquée de Karamoko Alpha mo Labé répond: »l’islam n’oblige personne à faire quelque chose au delà de ses moyens. Ce n’est pas normal de faire une grande cérémonie pour la fin de veuvage. C’est regrettable de perdre son époux et de dire qu’on va renouveler la maison, de préparer et de dire qu’on va faire une cérémonie. L’islam n’est pas nouveau chez nous, n’acceptons pas d’innover des choses que nos parents ne nous ont pas laissés pour ne pas se tromper de chemin fustige Elhadj Thierno Mouhamadoul Badrou Bah.

Toutefois il est important de signaler que même si la majeure partie des citoyens rencontrés condamnent l’acte, certains estiment néanmoins que c’est normal de préparer des mets pour les personnes qui viennent saluer les veuves.

De Labé Fatoumata Dalanda Bah

Correspondante Régionale au Foutah de www.actuconakry.com

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus