Affaire Charlie Hebdo : Le Président Alpha Condé rejoint les Associations de presse de Guinée lors de la marche silencieuse

A l’image de la France, les journalistes guinéens ainsi que des organisations de la société civile et militants des droits de l’homme ont marché avec l’Ambassadeur de France en Guinée Bertrand Cochery ce dimanche 11 janvier 2015 à Conakry pour exprimer leur solidarité à leurs confrères du journal satirique Charlie Hebdo, froidement tués le 07 janvier dernier par des terroristes.
Du CNC à l’ambassade de France en Guinée, à Kaloum, des pancartes en main sur lesquelles on pouvait lire « Je suis Charlie », les nombreux marcheurs, dans le silence, ont présenté leurs condoléances aux familles éplorées mais aussi, au peuple France et à l’ensemble de la presse du monde.
Contre toute attente, le Président de la République, Pr Alpha Condé s’est invité dans le cortège à l’Ambassade. Signe pour lui de compatir à la douleur que traversent la France, en particulier l’Hebdomadaire « Charlie Hebdo ».
Au nom de l’ensemble des Associations de la presse de Guinée, Boubacar Yacine Diallo a rappelé que : « nous pouvons tous se souvenir que le 07 janvier 2015, plusieurs de nos confrères ont été froidement abattus, la plume à la main. Cette tragédie jouée au cœur de Paris a mobilisé le monde entier. Aujourd’hui, les associations de médias guinéens ont décidé de prolonger la marche de Paris sur Conakry. Nous remercions le Président de la République, Pr Alpha Condé d’avoir rehaussé le nombre de marcheurs de cette cérémonie ». Et d’inviter l’Ambassadeur de France en Guinée de « transmettre aux familles éplorées, au personnel de Charlie Hebdo, au peuple et gouvernement français nos sincères condoléances ». Aussi, il a précisé à l’Ambassadeur que « la presse guinéenne ne se laissera pas, ni impressionné, ni intimidé, ni découragé ». A ceux qui ont cru que Charlie était mort, Yacine leur a lancé qu’ils se rendront compte mercredi prochain que Charlie a plutôt survécu. « Charlie tirera de toute son histoire 1 million d’exemplaires », dit-il.

S’adressant à la foule venue massivement, l’Ambassade de France en Guinée, Bertrand Cochery a indiqué que les journalistes guinéens ont dit leur condamnation sur ce qu’il s’est passé le 07 janvier 2015 au siège de Charlie Hebdo, leur soutien à la cause de la liberté de la presse mais surtout leur soutien à la France. « La manifestation que nous avons pu organiser a eu lieu en même temps que celle qui se passe à Paris, avec une quarantaine de chefs d’Etat, de la place de la République à la place de la nation », a déclaré M. Cochery.
Le président de la République, Pr Alpha Condé, qui n’est pas à Paris à cause de la visite que le Président Sud Africain, Jacob Zuma doit effectuer en Guinée, a indiqué que tout le peuple de Guinée est mobilisé derrière son gouvernement, la presse, la société civile pour apporter son soutien au peuple français. « Bien qu’il existe Ebola dans notre pays, il fallait montrer au peuple du monde que la Guinée est aux côtés de France », conclut Alpha Condé, avant de rassurer l’ambassadeur en ces termes: « partout les intérêts de la France seront protégés en Guinée ».
Thierno Younoussa Bangoura

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus