Ça sent mauvais à la société civile: le CNOSCG et deux plateformes exigent des comptes à la PCUD (déclaration)

Le Conseil National des Organisations de la Société civile Guinéenne (CNOSCG), la Coalition Nationale des Organisations de la Société Civile(CONASOC) et la Communauté de Dialogue Inter-organisationnel de Guinée (CDIG), constatent que les conditions idoines pour la participation de tous les acteurs de la société civile ne sont encore pas réunies.

Au nombre des constats, figurent l’absence des informations suivantes :

1-Les documents conçus et déposés chez tous les partenaires

2-Les comptes rendus des différentes consultations et autres rencontres préalablement organisées.

3-Les termes de référence, les rapports des ateliers de partage et mode de convocation.

4-Une note synthèse portant sur le contexte et la justification, l’objectif général, les partenaires associés, personnes de contact et agenda

5-Les copies des accords signés ;

6-Le mandat proposé pour le comité de pilotage, sa vision et sa stratégie.

7-La liste des faitières envisagée.

Ces informations sont vitales pour enrayer le climat actuel de suspicion ébranlant la sérénité qui caractérise l’organisation des ‘’Etats Généraux’’ de cette nature.

Dans l’attente de ces informations, le CNOSCG, CONASOC et CDIG demandent :

-la suspension du processus jusqu’à l’obtention d’un consensus entre les acteurs sur le mode de conduite du processus.

-l’élargissement de la consultation à la base.

Le CNOSCG, CONASOC et CDIG restent mobilisés pour le renforcement du dialogue et de la concertation entre acteurs pour ensemble construire un processus inclusif, constructif et consensuel.

CNOSCG CONASOC CDIG

Dr Dansa KOUROUMA M. Jean Marc BEAVOGUI Mme Dorcas NEMA

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus