BAH OURY , Un Homme qui ne jure que par la Violence: Les écritures disent:…

1) Ne jugez pas vous ne serez pas jugé;

2) L’homme est égale à sa parole;

3) L’écrit est une parole maquillée par le dessin de la réflexion;

Si la parole qui s’envole est égale à l’homme, l’écrit qui reste va au-delà. L’écrit parle et fait parler de l’homme pendant et après sa vie sur terre. L’écrit est une œuvre, il est donc l’identité remarquable de l’homme.

Monsieur Bah Oury, pour vous avoir lu plus d’une fois et en vertu de l’égalité de l’homme à son écrit, je crois, sans risque de me tromper que j’ai une idée exacte de la nature d’homme dont vous êtes et de l’idéologie que vous incarnez et défendez.

Si ma formation et mon information me permettaient de poser la question sur l’origine ou la nationalité d’un homme, vous serez la première personne à qui j’allais poser cette question. En réalité, je ne comprends pas 4 types d’homme :

1) Un homme qui souhaite entrer dans l’histoire par les manifestions sans être parmi les manifestants.

2) Un homme qui n’a aucun respect pour la vie humaine et qui pense qu’un jour de pouvoir est plus que mille (1000) pertes en vies humaines.

3) Un homme qui cherche le pouvoir au péril de la vie des autres et non de la sienne, donc un homme qui pense que seule sa vie et celle de sa famille biologique sont sacrées et que la vie des autres est faite pour le sacrifice du pouvoir.

4)Un homme qui recommande la violence contre la paix.

Monsieur Bah Oury, permettez moi de vous dire que vos écrits me poussent à dire que vous êtes l’incarnation vivante des quatre points cités. Pour votre gouverne, on ne peut pas entrer dans l’histoire sans être dans le présent, et la seule façon d’être dans un présent est d’être un acteur de ce présent. Comment pouvez-vous être acteur d’un présent qui peut vous faire entrer dans l’histoire étant à des milliers de kilomètre ? Certes le peuple guinéen est majoritairement analphabète mais elle n’est pas bête, voilà pourquoi votre écrit est resté sans effet.

Mon cher Bah Oury, ne donnez pas raison aux numérologues qui pensent qu’un opposant dont le prénom est composé de 4 lettres (OURY) est luciférien et qu’il ne jure qu’à la violence. Savez vous qu’il y a eu des opposants qui ont combattu des dizaines d’années durant, qui ont été accusés, traités de tous les noms mais qui n’ont jamais recommandé même par erreur, une seule fois, une violence de quelque nature qu’elle soit, et qu’ils ont fini à avoir le pouvoir par la voix des urnes? Je suis sceptique que vous compreniez et admettiez une telle logique car cela ressort de la conviction doublée du patriotisme.

Monsieur Bah Oury, l’indien Mahatma Gandhi disait « toute violence étant une riposte à une autre violence, je ne recommande pas la violence même contre la violence » et le juif Albert Einstein, parlant de Mahatma Gandhi disait ceci : « Les générations à venir auront du mal à croire qu’un tel homme ait existé en chaire et en os sur terre ». Vous concernant, j’ai la ferme conviction que vous êtes le contraire de Mahatma Gandhi, car vous, vous recommandez la violence contre la paix. Si je dois me prononcer sur vous comme Albert Einstein l’a fait sur Mahatma Gandhi, je dirai ceci: Les générations guinéennes à venir auront du mal à croire qu’un homme recommandant la violence contre la paix ait existé en chaire et en os en Guinée.

Pour finir je pense ceci : Naitre dans un pays est une condition nécessaire pour être de la nationalité de ce pays, aimer ce pays ou avoir du respect pour les âmes qui y habitent en est la suffisance. Dans ce sens, sachez que vous êtes guinéen par nécessité et non par suffisance.

GUILLAUME HAWING Pour www.actuconakry.com

Standard : +224 622 56 56 67

E-mail : actuconakry@gmail.com

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus