Une journée consacrée au volontariat français

Ce mercredi 19 novembre 2014, l’humanité a célèbré la journée du volontariat français. En Guinée, l’accent a été mis sur la part du volontariat dans le developpement local. Célébrée dans la préfecture de Kindia, cette journée est une occasion pour valoriser l’action volontaire et la solidarité internationale. A Kindia, des volontaires de différents horizons, nationaux et internationaux se sont rencontrés pour partager les expériences mais aussi les ambitions pour l’avenir.

C’est une première pour la représentation guinéenne de France Volontaires de célébrer la journée du volontariat français. Elle est également célébrée dans tous les pays où existent des représentations de France Volontaires. France Volontaires assure une présence dans 50 pays d’Afrique, d’Asie, du Moyen-Orient et d’Amérique notamment au travers du Réseau de 26 Espaces Volontariats. Ces espaces d’information, de conseil, de formation, et de mise en réseaux sont ouverts à tous les acteurs du volontariat. Ils conseillent et orientent les acteurs à tous les stades de leurs projets de volontariat. En 2013, le Réseau des Espaces Volontariats a comptabilisé près de 600 actions ayant touchées plus de 55000 personnes. Et c’est justement pour valoriser l’action de ces volontaires que cette journée est célébrée le 19 novembre de chaque année.

En présence des autorités guinéennes notamment des volontaires du programme national volontariat jeunesse, les volontaires français ont mis en exergue l’importance de la solidarité et de l’entraide. « Pour nous France volontaires est un partenaire privilégié du PNVJ dans le sens où nous collaborons et nous bénéficions même de leur expertise » estime Yomba Sanoh, directeur général du service volontariat jeunesse en Guinée. Les autorités locales de Kindia ont estimé par ailleurs qu’il est normal que cette journée soit célébrée à Kindia car elle fut la première commune urbaine à accueilir une mission de volontariat dans le pays. Présent à la cérémonie inaugurale de cette journée, le maire de la commune urbaine de Kindia affirme que sa préfecture a toujours suivi toutes les mutations relatives au volontariat dans le pays.

Pour Sabou Keita, Animateur de l’Espace volontariats (AEV), cette journée du 19 est une occasion pour mieux faire connaître aux citoyens le volontariat français. En effet, si le volontariat dans son ensemble est peu connu en Guinée, celui français l’est encore moins. Pourtant, l’action des volontaires français contribuent largement à l’amélioration des conditions de vie des citoyens notamment ceux des localités les plus éloignées de la capitale. Aujourd’hui, le volontariat français dispose de près d’une quarantaine de volontaires sur le terrain qui interviennent dans divers domaines notamment la comptabilité, l’environnement, la communication, la santé, l’éducation et j’en passe.

Le rendez vous est pris pour les prochaines années pour célébrer à nouveau ces actions de volontariat qui passent inaperçues mais indispensable pour le développement des pays.

Mata Pour www.actuconakry.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus