‘‘Si M. Cellou Dalein DIALLO a un Communicant, lui et ses amis devraient s’interroger sur sa compétence’’ dixit Mamadou Billo SY SAVANE

Au motif de participer à la lutte contre EBOLA,  M. Cellou Dalein DIALLO, vient de lancer aux autorités du Sénégal l’injonction d’ouvrir leurs frontières avec  notre pays qu’il sait contagieux(EBOLA). Le ton comminatoire  de son adresse n’est pas  ce qu’il y a  de  plus raffiné,

lorsqu’on s’adresse à un pays étranger, même frère.  Plus qu’une erreur de formulation,  c’est une FAUTE politique majeure, selon moi. Déjà,  immédiatement après la chute de M. Blais COMPORE, M. Ibrahima Boubacar KEITA, le président du MALI,  s’est invité chez M. Alpha CONDE, pour entre autre, stigmatiser le Sénégal. « ….Le MALI ne fermera jamais ses frontières à la Guinée… », a-t-il dit à son hôte. Comprenez à la différence du Sénégal.   Pour moquer ce  pays, contre toute vraisemblance économique,  M. Alpha CONDE prétend que  c’est la Guinée qui le  fait vivre.  En déclarant  que « …..le  Sénégal devrait être solidaire…. », le  président de l’U.F.D.G., mêle  sans discernement, sa voix à celle d’un étrange équipage.

Sait-il  seulement les liens très  particuliers qui unissent  Messieurs IBK et Alpha CONDE ?  S’est-il posé la question de savoir, Pourquoi  la fuite de M. COMPAORE, chassé par son peuple, s’est-elle traduite en Guinée par une visite précipitée  de M. KEITA chez M. Alpha CONDE, totalement rejeté par les Guinéens ?

Alors, quelle est la FAUTE majeure de M. Cellou Dalein DIALLO ?

Précisons d’abord que dans son intervention, le président de l’U.F.D.G. n’a pas défendu M. Alpha CONDE, ni parlé en sa faveur. Un  responsable politique  a le droit de plaider pour son pays auprès d’Etat étranger.  Il est  même de bonne foi.  Mais ici, la situation est  particulière.

Après le duo IBK-Alpha CONDE, M. Dalein  vient sermonner le Sénégal, dresse un réquisitoire contre ses autorités et exige une solidarité  de ce pays, comme si  il avait des ordres à recevoir.

La  FAUTE politique majeure de M. Dalein réside en ceci que, le président de l’U.F.D.G. rend quasiment  les autorités sénégalaises responsables de tous les malheurs causés par EBOLA, sans jamais signaler, même une seule fois, la  Responsabilité écrasante du pouvoir guinéen dans la propagation  de cette épidémie.

Il ne parle pas non plus de l’absence de toute politique de santé publique.  Pourtant,  Lui-même a reconnu à juste raison que M. Alpha CONDE a  caché  l’existence de cette fièvre  pour  ne pas se priver de la visite du Roi du MAROC, comme si cette visite était plus importante que la vie de milliers de Guinéens.  Les malheurs économiques dont parle le chef de l’U.F.D.G. sont la conséquence directe de la désinvolture et de l’irresponsabilité  du président « guinéen ». Il est injuste d’en faire le grief  à M. Macky SALL et à son pays. Car, la culture politique des autorités sénégalaises, fait qu’elles  reconnaissent qu’elles ont le DEVOIR impérieux  de protéger leurs concitoyens  contre  tout danger, d’où qu’il vienne.  De ce fait, elles ont légitimement fermé leur frontière avec la Guinée, non pas pour créer je ne sais quelles difficultés aux Guinéens,  mais pour préserver leurs populations  d’une possible contagion de la fièvre EBOLA. Et c’est précisément cela l’obligation fondamentale de tout Etat, mis à part  celui de la Guinée avec M. Alpha CONDE.

M. Cellou Dalein DIALLO est fondé à plaider pour nos compatriotes auprès du Sénégal, à la seule condition  qu’il rappelle  d’abord que :

1°. Le Sénégal est le pays d’Afrique qui a accueilli le plus de Guinéens pendant les années terribles de Sékou TOURE, les a intégrés, sans jamais rien exiger d’eux. Il continue de le faire.

2°. Les autorités sénégalaises n’ont pas à exposer leurs concitoyens aux conséquences  de l’irresponsabilité de M. Alpha CONDE et de son mépris pour les Guinéens.

3°. Si par malheur, l’Etat sénégalais se comportait avec désinvolture en laissant l’épidémie  EBOLA s’installée dans son pays, cela n’améliorerait en rien la situation des Guinéens. Chaque pays a le devoir  de protéger sa population contre cette épidémie, y compris en fermant ses frontières, si c’est utile.

Malheureusement, il ne s’est trouvé  aucun responsable de l’opposition parlementaire pour faire ce nécessaire rappel. Le drame pour nous Guinéens, c’est de croire  que  les autres sont responsables de nos tares, et qu’il suffit de  les désigner à la vindicte populaire pour que par magie, nous en soyons dédouanés.

Si M. Cellou Dalein  DIALLO a un Communicant,  lui et ses amis devraient s’interroger sur sa compétence. Car un communicant sérieux ne peut pas laisser son « leader » faire une déclaration dans  une forme discutable comme celle-là. Plaider pour ses compatriotes auprès d’un Etat étranger,  ce n’est pas dresser contre lui un réquisitoire, ni le sermonner. En l’occurrence, le Sénégal n’a jamais fait que du bien  aux Guinéens.

Mamadou Billo SY SAVANE (France)

Actuconakry.com : tel : +224 622 56 56 67

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus