Quand un roitelet du nom de Sékou Camara règne sur l’office guinéen des chargeurs

 

Le commun des guinéens ne connaîtra sans doute l’office Guinéen des Chargeurs (OGC) qui est un Etablissement Public à caractère Administratif, crée par Décret D/N°174/PRG/CNDD/SGG/2010 du 29 juillet 2010 qu’à travers le présent scandale qu’eclabousse la gestion unilatérale de son actuel Directeur Général du nom de Sékou Camara. Retenons que l’office guinéen des chargeurs en abrégé OGC a pour mission, d’entreprendre toutes actions en faveur des chargeurs en vue de maîtriser les coûts de transport et les opérations portuaires des cargaisons maritimes au départ et à destination des ports de la Guinée.

Par ailleurs, depuis la nomination de Monsieur Sékou CAMARA comme Directeur Général de l’Office Guinéen des Chargeurs en remplacement de Monsieur Mohamed Cheick FOFANA suivant le Décret D/2014/141/PRG/SGG du 18 juin 2014, ce service ne fait que sombrer par la mauvaise gestion du personnel et les fonds ainsi que l’ethnocentrisme et le harcèlement sexuel qu’il mène.

Dès après sa prise de fonction au lieu de réunir tous les cadres autour de lui pour avoir un bon résultat, il s’est plutôt braqué contre les meilleurs cadres sous prétexte fallacieux que ce sont des peulh et soussou et qu’il travaillerait sur les consignes du parti (RPG) en écartant les agents qui ne sont pas de la même ethnie que lui. Il a ainsi transformé un établissement public à caractère administratif en entreprise privée et familiale.

Au moment où le chef de l’Etat le Professeur Alpa Condé est entrain de promouvoir les jeunes cadres compétents par le rajeunissement et la modernisation de l’administration publique,contre toute attente , ce Directeur général est entrain de tuer les talents et compétences dans ce service sur la base purement ethnique.

C’est ainsi qu’il a chassé le Contrôleur Financier et le Chef de Département Facilitation et Suivi du Trafic tout simplement parce que ces jeunes cadres lui ont donné des conseils par rapport au détournement des fonds de l’Office. Toutes les tentatives du Directeur Général Adjoint pour lui faire infléchir sa décision ont été vaines.

De sa prise de fonction à nos jours il y a eu près de 4.000.000.000 GNF (quatre milliards) sortis des comptes de l’Office sans qu’aucune activité ne soit réalisée au bénéfice des chargeurs guinéens. Il reste entendu que tout cet argent sorti des comptes de l’Office aucun montant n’a été utilisé pour le bien du service sauf les primes mensuelles, l’achat d’un véhicule de service et l’achat d’un domaine pour la réalisation d’une aire de stationnement à kourémalé.

Pour vous en convaincre, il vous suffit d’envoyer une inspection à la BCRG en vue de voir les mouvements effectués sur les comptes n° 4912045 en USD et n° 4111445 en GNF.

Vous comprendrez aisément que ce directeur général ne contribue pas à fédérer les hommes autour des idéaux de développement de notre pays conformément à l’esprit et au programme de société du chef de l’Etat mais au contraire il se base sur l’ethnie et la haine pour faire sombrer un service qui doit jouer un rôle primordial pour la compétitivité du port de Conakry par les mesures de facilitation et d’assistance aux chargeurs qu’il doit mettre en place. Et plus grave, pour traumatiser ses collaborateur, le DG Sékou Camara affirme mordicus qu’il a grimpé le mur du stade Koléah avec le Professeur Alpha Condé

Vivement un arbitrage présidentiel pour limiter les dégâts collatéraux de la dictature de ce roitelet en puissance .

Dossier à suivre

Mohamed CISSE

Standard de www.actuconakry.com :622 56 56 67

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus