Dégradation poussée des routes : le Fonds d’Entretien Routier veut enfin réagir !

Il est bien difficile de circuler à Conakry la capitale guinéenne et même en plein cœur de Kaloum, le centre des affaires abritant par ailleurs le Palais présidentiel et les départements ministériels. Des trous béants et autres nids-de-pouls meublent toutes les bretelles de la capitale. Ici et là, des nappes d’eaux boueuses qui font bon ménage avec les ordures pestilentielles et autres tas d’immondices.  Le spectacle des bouchons interminables fait le reste.

Aucune portion de Kaloum n’échappe à ce spectacle d’un autre âge. Ne vous hasardez surtout pas d’emprunter la route dit du Niger, à Madina, aujourd’hui plus qu’hier impraticable et muée en dépotoirs d’ordures et de cartons d’immondices. Les autres routes de la banlieue et petites bretelles des quartiers sont toutes dégradées. Après une certaine apathie du gouvernement, aujourd’hui, le Fonds d’entretien  routier veut réagir pour la remise ‘’à neuf de ces axes’’. C’est du moins, ce que laisse croire un communiqué signé du patron du FER.

Selon ledit communiqué, « le ministère des TP, à travers le Fonds d’entretien routier (FER) Sensible aux préoccupations des usagers de la route et des populations de Conakry en général pour la dégradation de la voierie de la capitale. Suite à une pluviométrie particulièrement abondante, le Fonds d’entretien routier annonce que les travaux de réparation débuteront dès la fin de l’hivernage. Soit au plus tard au courant du mois d’octobre. » En conséquence, note le communiqué, les ressources nécessaires ont été mobilisées et les contrats sont déjà signés avec les entreprises adjudicataires. Les TP rappelle que l’axe Kindia-Mamou-Dabola est en réhabilitation.

Avec kababachir.com

 

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus