Entreprise Hamana-Etat guinéen : Un ancien ministre du commerce déballe tout « Je n’ai jamais signé ce contrat », dixit ce ministre

L’ancien ministre du commerce, Mohamed Dorval Doumbouya, a animé  un point de presse pour nier les accusations portant sur sa signature d’un contrat de vente de sucre attribué à la société Hamana

L’affaire opposant l’ancien ministre du commerce à la société Hamana concerne un marché de 21. 7oo tonnes de sucre à l’Etat guinéen et date de plus de trois ans ( 15 Septembre 2011).

L’ancien ministre du commerce révèle que , le patron de la société Hamana s’est lui-même fait offrir le contrat sans la moindre procédure légale et ensuite M.Mohamed Kourouma alias Hamana  est allé  lui-même s’offrir en pâture à l’inspection générale des finances en voulant se faire payer », accuse l’ancien ministre.

M.Dorval,ministre du commerce d’alors est catégorique « je  ne peux pas accepter que des gens authentifient un mensonge, parce que, ceux qui l’accusent n’ont pas apporté la moindre preuve de ces accusations mensongères.

« Je persiste et signe que je n’ai pas signé le contrat de la société Hamana. Ma signature a été imitée et le cachet apposé n’est pas le mien », précise-t-il.

A en croire l’ancien patron du commerce, Hamana ne figurait même pas sur la liste des sociétés importatrices de sucre que le gouvernement détenait.

« Mais cela n’empêche que le sucre de Hamana est sorti au port en juillet 2011 et le contrat a été signé le 15 septembre 2011. C’est-à-dire, que tout le cheminement du contrat a été fait dans des conditions douteuses pour court-circuiter les autres sociétés dans la procédure. Et je ne peux pas accepter que cela soit mis sur ma tête», affirme-t-il.

Et d’ajouter « J’ai écris au ministre du contrôle économique le 22 Août 2011 pour vérifier si Hamana n’est pas débiteur de l’Etat, et il ne m’a répondu que le 29 septembre 2011. Mais, il se trouve que le contrat a été signé le 15 septembre, avant même que le ministre koulibaly ne me réponde ».

A la question de savoir celui qui aurait signé le contrat à la place du ministre, M. Dorval indexe, d’une façon voilée, Mme Touré Hawa, actuelle secrétaire générale du ministère du commerce. « C’est Mme Touré Hawa, qui a transmis le contrat au ministère de l’économie et des finances, le 12 Août 2011 pour son exhibition », accuse l’ancien ministre du commerce.

« C’est M. Ahmed Tidiane Traoré, ministre des transports d’alors, accompagné de son secrétaire général, M. Cheik Touré, qui m’ont trouvé dans mon bureau pour qu’on en parle. J’ai leur ai dit que je n’ai pas signé le contrat et je n’ai pas vu ce contrat d’ailleurs.

C’est ainsi que M. Traoré est parti je ne sais où pour m’envoyer une copie de ce contrat sur lequel il est écris en chiffre 21. 700 tonnes de sucre et en lettres 15 milles tonnes de sucre. Voyez-vous cet amalgame ! »,évoque M. Doumbouya.

Il souligne enfin que le contrat était légalement établi par lui-même, il serait simple pour M. Kourouma de la société Hamana d’aller le voir à son département pour vérifier ce qui ne va pas dans le contrat au lieu de dire ce qu’il veut à la presse.

 

 

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus