Le report de la fête d’indépendance ?

Le gouvernement guinéen a annoncé ce mardi 16 septembre 2014, le report de la fête nationale d’indépendance du 02 octobre,  pour le mois de décembre 2014. Après cette annonce, le porte-parole du gouvernement Damantang Albert Camara, a expliqué les raisons de ce report:

« La fête nationale prévue à Mamou le 02 octobre 2014, va être reportée de quelques mois pour se tenir en décembre. Ce report est justifié par la nécessité pour nous gouvernement et les organisateurs de la fête, de prendre en compte, les nouvelles donnes qui sont contenues sur le plan d’urgence sanitaire nationale. Un plan, qui lui-même fait suite à la déclaration d’urgence sanitaire. Ce qui comporte un certain nombre de mesures qui doivent être mises en œuvre. Notamment le déplacement et le regroupement des personnes, les manifestations ainsi de suite.

C’est vrai que ça vient assez tard, mais nous avons voulu jusqu’au dernier moment  préserver cette date-là. Il convient d’aujourd’hui de faire de telle sorte que tous les éléments contenus dans le plan d’urgence soient pris en compte. C’est vrai qu’il y a des manifestations et des regroupements de temps en temps, mais lorsque c’est un regroupement de plusieurs personnes venant de tous les coins du pays et qui vont tous converger vers un même point, où il doit y avoir des manifestations, des défilés, des matchs de football pendant deux ou trois jours, il convient en ce moment là de prendre des mesures appropriées.

Les consultations qui sont en train d’être menées avec tous les acteurs impliqués dans la lutte contre Ebola vont nous permettre d’avoir un mode opératoire sécurisé afin de préserver la santé de toutes les personnes qui seront là-bas. Et surtout éviter que par l’intermédiaire de cette manifestation, il y ait une nouvelle croix de transmission.

Vue les attentes des populations de Mamou, il fallait bien que solennellement que le gouvernement prévienne les guinéens qu’il y a un report. Et donc, ça sera en décembre. La date sera annoncée dans les semaines qui viennent, après qu’on ait pris en compte tout le calendrier politique, social de la région et toutes les mesures à prendre ».

La Guinée est frappée par une épidémie sans précédent de virus Ebola. Depuis le début de l’épidémie en janvier,  le cumul des cas est de 909 dont 726 confirmés, 151 probables et 32 suspects, le cumul des décès est de 571 dont 416 confirmés, 151 probables et 04 suspects.

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus