L’assassinat du président de la Section Motard de l’UFDG était planifié selon le parti.

Suite à l’assassinat par des personnes jusque là non identifiées d’Elhadj Amadou Oury Diallo, président de la ‘‘Section Motard’’ de l’UFDG à Conakry ce lundi 15 septembre.

Le principal parti de l’opposition guinéenne crie déjà au scandale et accuse le régime actuel d’avoir planifié de tels comportements.

El hadj Amadou Oury Diallo aurait été abattu par des hommes en uniforme et armés lorsqu’il regagnait son domicile dans le quartier cimenterie.

Papa Malick Camara pour www.actuconakry.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus