Sénégal-Guinée: incident diplomatique en vue à cause du virus Ebola.

Oui, c’est un véritable incident diplomatique qui risque de bouleverser les relations très séculaires, existant entre le Sénégal et la République sœur de Guinée, si nous ne faisons vraiment pas attention, surtout du côté de Dakar qui, selon le Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, le Professeur Awa Marie Coll SECK, compte rapatrier le jeune attient du virus Ebola, correctement pris en charge en ce moment au Centre National Hospitalier Universitaire de Fann, au cas où son état, actuellement rassurant, redeviendra à la normal. Là, ce sera une autre erreur extrêmement grave à éviter à tout prix, pour respecter non seulement le droit d’un malade à recourir légalement à la recherche de bien-être, mais aussi et surtout, de pouvoir venir librement vivre chez des parents, conformément aux lois et règlements de la CEDEAO. En fait, lorsque cet étudiant quittait la Guinée, le Sénégal n’avait pas encore refermé ses frontières avec les pays contaminés et personne ne peut donc lui reprocher d’avoir commis une infraction comme le pense d’ailleurs, malheureusement, le chef de l’Etat Macky SALL lui-même qui l’a déjà injustement condamné en parlant de juridictions compétentes si ce n’était pas son état de santé. Maintenant, il est clair que l’actuel président sénégalais n’est point un africaniste dans la mesure où, même si ce guinéen a « fauté » d’être sciemment venu chez nous pour échapper à la mort, il devait pouvoir tolérer son attitude, en tant qu’autorité suprême à qui revient ce rôle important d’apaisement. N’oublions pas que nous avons beaucoup de compatriotes qui vivent en Guinée et l’expulsion de ce jeune pourrait avoir des conséquences néfastes, incommensurables entre les deux peuples. L’exemple du conflit qui nous avait opposé en 1989 avec la Mauritanie, est encore frais dans les mémoires, avec les nombreuses pertes en vies humaines, sans compter celles enregistrées sur le plan matériel et diplomatique.

C’est la raison pour laquelle, nous invitons ici les autorités sénégalaises, le Ministère de l’Intérieur, en l’occurrence, à travers la Police des frontières à ne pas du tout suivre ces vœux irréfléchis des autorités sanitaires qui, en toute évidence, créeraient une ruée massive de personnes atteintes du virus Ebola vers le Sénégal au cas où ce jeune rentrerait même, librement en Guinée. Au contraire, il devrait être retenu ici jusqu’à ce que la situation s’améliore dans son pays et nous devront aussi partager notre expérience avec tous ces pays touchés pour éviter justement que leurs ressortissants ne prennent d’autres voies, avec le soutien bien sûr de réseaux qui pourraient être ouverts par des individus véreux, pour les faire entrer frauduleusement au Sénégal.

Rufisque, le 02 septembre 2014

Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM) – Tel : 00221 77 550 90 82 / setal.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus