L’axe Angola-Guinée Conakry ,pour une coopération minière

La Guinée Conakry veut travailler avec les autorités angolaises dans la création de politiques visant à assurer, à moyen terme, l?établissement de partenariats crédibles dans le domaine d?exploitation minière.

Le désir a été exprimé, mardi, à Luanda, par l’ambassadeur de la Guinée à Luanda, Djigui Camara, pour qui, l’Angola a « accumulé une grande expérience » dans ce domaine.

« Le secteur préféré sera celui des mines. La Guinée veut s’inspirer de l’Angola », a déclaré le diplomate guinéen à la presse à l’issue d’une audience avec le Président de l’Assemblée nationale, Fernando da Piedade Dias dos Santos.

Selon l’ambassadeur de la Guinée Conakry, Djigui Camara, l’intention de son pays est aussi de coopérer dans le développement des infrastructures, parce que « l’Angola a des acteurs économiques privés bien expérimentés. »

Il a informé que certaines entreprises angolaises de construction s’installaient déjà dans son pays, ce qui explique la raison des autorités guinéennes de vouloir développer ses infrastructures avec l’aide des cadres angolais et la technologie angolaise.

Djigui Camara a affirmé qu’il n’y avait pas de limite dans la coopération bilatérale, d’où ils prétendaient créer d’autres bases pour un futur partenariat stratégique.

« Il n’y a pas de limite. Ce sont des domaines qui s’ouvrent en raison de plusieurs intérêts communs », a déclaré le diplomate, qui a dit qu’il y avait une coopération de longue date entre l’Angola et la Guinée Conakry.

Il a expliqué que l’audience avec Fernando da Piedade Dias dos Santos avait eu lieu suite à la livraison de ses lettres de créance au Président de la République, José Eduardo dos Santos.

« J’ai souligné la volonté du peuple et du gouvernement de la Guinée Conakry d’approfondir davantage la coopération. Il s’agit des relations historiques qui datent de nombreuses années », a-t-il conclu.

L’Angola est une République riche en minerais, étant le pétrole et le diamant les plus importants.

Les principales réserves de pétrole sont situées dans les provinces de Cabinda et de Zaire (Soyo et Quinzau), nord du pays.

L’Angola a une production moyenne de 1,65 millions de barils par jour. En Juillet de cette année, le pays a produit 1,7 million de barils / jour.

Outre le pétrole et le diamant, qui sont les principales sources de revenus de l’État angolais, le territoire dispose d’importantes réserves de gaz naturel, de fer, de cuivre, d’argent, d’or, de bauxite, des pierres ornementales, surtout le marbre et le granit noir.allafrica

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus