Dinguiraye: un jeune accusé de “viol” frappé à 100 coups de fouet

Un homme d’une trentaine d’années accusé d’avoir violé une fille de 14 ans pendant plusieurs heures à Sandanfara ce mercredi 20 août, un district de la sous-préfecture de Dialakoro située à 55 Kilomètres de la commune urbaine de Dinguiraye.

Selon une source proche de l’enquête, « les sages de Sandanfara et le président de district ont pris le jeune violeur l’ont envoyé à la mosquée puis l’attaché avant de lui frapper 100 coups de fouets suivie d’une amende de 1 million de francs guinéens et d’un bœuf avant de le libérer ».
Le président de district qui a participé a été interpellé et placé en garde à vue à la gendarmerie de Dinguiraye. Où, il sera entendu par les autorités de ladite gendarmerie. Car ayant présidé la scène d’expiation du jeune violeur depuis sa circonscription.

Plus loin, cette même source rapporte: « j’ai reçu des informations de la part des sages de Dialakoro, qui envisageraient d’écrire une lettre qui serait adressée aux autorités préfectorales de Dinguiraye « qu’ils entendent appliquer la loi islamique dans leur localité ». Il parait que cette lettre serait arrivée à la préfecture. Mais, ils (les sages de Dialakoro ndlr) veulent l’application de la loi dans leur quartier ».
Aux dernières nouvelles, le Président du discrit poursuit son séjour à la gendarmerie de Dinguiraye.

Aminata.com

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus