Ebola: Toutes les régions du Liberia désormais touchées par le virus

L’ONU et Médecins Sans Frontières (MSF) se préparaient vendredi au risque d’une nouvelle flambée de l’épidémie d’Ebola au Liberia. Le virus s’est désormais propagé à l’ensemble du territoire.
Des cas d’infections au virus Ebola ont été découverts dans la seule région jusqu’alors épargnée du Liberia, le sud-est du pays, près de la frontière avec la Côte d’Ivoire.

Le secrétaire général du syndicat des services de santé, George Williams, a fait état de « deux morts à Gbokon-jelee », une ville qui attire de nombreux marchands d’or de tout le pays et même des Ivoiriens.

Préparation à « une flambée »
Le centre récemment installé par MSF à Monrovia, la capitale du Liberia, est toujours en cours d’agrandissement, pour quasiment quadrupler sa capacité dans les dix prochains jours, de 120 à 400 lits.

Le coordinateur de l’ONU contre l’épidémie, le Dr David Nabarro, a indiqué jeudi se fixer pour objectif de mettre les structures sanitaires en état de « pouvoir affronter si nécessaire une flambée » supplémentaire.

Systèmes de santé submergés
« Les systèmes de santé des principaux pays touchés étaient faibles avant le déclenchement de l’épidémie. Maintenant, ils sont submergés », a affirmé la représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU pour le Liberia, Karin Landgren, relevant le manque de matériel d’hygiène et de protection.

L’épidémie actuelle, sans précédent dans l’histoire, a déjà fait au moins 1427 morts, dont 624 au Liberia, 406 en Guinée et 392 en Sierra Leone, selon le dernier bilan de l’OMS.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus