Doré se défoule: « Kouyaté, c’est comme un enfant à qui on a refusé un bonbon »

 

L’ex-Premier ministre guinéen de la transition Jean Marie Doré a comparé jeudi Lansana Kouayté du Pedn à « un enfant à qui on a refusé un bonbon ».

« (…) Kouyaté est un ami, il a le droit de dire que M. Doré a une démarche bancale. Mais si vous me voyez marcher, vous aller corriger de vous-même. Je souhaite que lui, même s’il n’avait pas de député qu’il devienne Président de l’Assemblée nationale. Ce que je regrette chez lui, c’est que c’est la première fois qu’il participe à une élection et c’est la première fois qu’il subit de plein fouet les effets de la fraude », a déclaré au micro de notre confrère de Guinee7 M. Doré qui a aussi fustigé la démarche de Kouyaté de bouder l’hémicycle.

« Il n’a pas la réaction d’un homme politique. Il quitte comme un enfant à qui on a refusé un bonbon et qui dit à sa mère : ‘’ je ne mangerai pas ce soir, ni demain’’. Ce n’est pas la mère qui va souffrir de faim. C’est lui. Et puis, il est parti et les gens quittent son parti. Je ne m’en réjouis pas. Parce qu’un général qui perd la guerre, quelle que soit la cause doit rester pour aider ses soldats à se relever, à remonter leur moral », a-t-il lancé.
Pour lui, Kouyaté « ne doit pas abandonner [ses soldats, ndlr] sur le champ de bataille pour aller se réfugier sur le confort des hôtels de luxe à Paris, je le regrette profondément ». Mais, ajoute-t-il, « il n’en demeure pas moins qu’il soit un ami. C’est normal qu’il dise cela. Je ne veux pas entrer en polémique avec M. Kouyaté. » Et de s’interroger : « Où est Mme Djalikatou, la secrétaire Nationale ? Ou est son mari ? Ils ont quitté le PEDN ».
« Beaucoup de cadres du PEDN sont venus me voir ici et je leur ai dit qu’on ne quitte pas le navire quand ça prend eau. On y reste pour sauver les passagers. Si vous partez, tout le temps que vous aviez fait avec Kouyaté sera du temps perdu », a-t-il enfin révélé.
Récemment, Lansana Kouyaté a raillé Doré (sans le nommer) en ces termes:  « même ceux qui ont deux députés voulaient être président de l’Assemblée Nationale ».
Aussi faut-il noter que MM. Doré et Kouyaté ont tous obtenu chacun deux sièges au Parlement  dirigé désormais par l’honorable Claude Kory Kondiano.
Mediaguinee

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus