Ville morte :Le jeune Mamadou Bailo Barry tué et le silence de cellou Dalein diallo

 

Le  lundi 25 novembre  l’appel de l’opposition républicaine à observer une ville morte a  paralysé la capitale Conakry. Si dans certains quartiers, les citoyens vaquaient à leurs occupations, d’autres quartiers ont connu des tensions vives. Comme c’est le cas de Bambéto, dans la Commune de Ratoma

Sur les circonstances de la mort ‘un jeune à Bambéto, Idrissa Camara explique : « Le jeune qui a été tué s’appelle Mamadou Bailo Barry. Les faits se sont déroulés aux environs de 12 heures.

Un temoin expliquait : Il était à proximité de la boutique Mari Faala . Je précise qu’il jouait au foot ball. C’est un gendarme se trouvant dans un des quatre pick up de la gendarmerie numéro deux de Hamdallaye qui a tiré sur le jeune » .

Il faut noter que dans les quartiers  comme Belle-vue, Kénien, Coléah, Donka,  Gbéssia,  on ne sent pas cette journée ville morte. Car, là le constat est que les citoyens vaquent à leurs occupations. Aussi, il faut noter la plupart des  boutiques et bureaux restent fermés à la Minière, Hambdallaye, Bambéto.

Jusqu’au moment où nous mettions sous presse, les autorités et l’opposition républicaine n’ont pas réagi à la mort de ce jeune aussi, selon des témoins, il y a eu beaucoup de bléssés par mi les jeunes

Telly Diallo pour www.actuconakry.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus