LEGISLATIVES GUINEE 2013 : SENKOUN AFFLUTE SES ARMES POUR KISSIDOUGOU

0 21

 Nous arrivons au quartier Kipé dans les locaux de M. Abdourahamane Sinkou Camara, tout semble normal dans la grande cour fleurie, nous arpentons les escaliers pour nous retrouver dans les vas et viens d’une horde de notables du parti,RPG-Arc-en-ciel,des hauts cadres de l’administration etc. A vrai dire, l’on ne nous attendait pas : « nous sommes mandatés par www.actuconakry.net , nous avons rendez-vous avec le «l’honorable» » tâtonnais-je. Un militant du parti quelque peu surpris par notre présence mais assez dévoué nous fit les amabilités en attendant le patron des lieux. Quelques dix minutes plus tard, l’homme que nous attendions apparut dans un boubou blanc, le sourire mesuré, l’air mystique d’un érudit en mal de disciples. Les présentations très détendues prirent une poignée de minutes et nous nous engagions dans le bureau en vue d’un entretien qui dura une heure.

www.actuconakry.net: Comment allez vous Monsieur l’honorable ?

Elhadj Abdourahmane Sinkou Camara : (Rire) Je vais très bien merci, grâce à Dieu je poursuis mes activités dans la sérénité et suis heureux de vous accueillir dans les locaux

www.actuconakry.net : El Hadj Sinkoun CAMARA, vous êtes candidat à la députation à Kissidougou,Pourquoi cette candidature ?

Deux raisons essentielles ont motivé ma décision.

D’abord, je suis citoyen guinéen. En tant que tel, il est de mon devoir de participer au débat politique de mon pays, surtout que je sais pouvoir apporter une contribution positive au développement de la démocratie, pour une meilleure gouvernance.

La seconde raison est d’ordre économique, je vous explique,

C’est lors d’un de mes différents séjours à Paris j’ai appris qu’il y avait une opposition indirecte à la candidature du Président Alpha CONDE pour des raisons de limite d’âge (70 ans). Je voulais m’inviter dans ce débat car ce critère subjectif a heurté ma conscience. Il visait tout particulièrement le président Alpha CONDE alors que la classe politique et les forces vives de la Guinée étaient toutes conscientes du fait que l’artisan principal du changement était le professeur.

Elimer ce dernier pour un critère d’âge me semblait injustifié tout en relevant du pur fantasme et de basses manœuvres politiciennes en vue de barrer la route vers la conquête du pouvoir suprême. Le seul forum approprié était à mon avis le CNT qui représentait l’Assemblée Nationale.

Mais heureusement, cette idée n’a pas prospéré car on se pouvait éliminer le chance du changement en Guinée.

-La seconde raison est mon constat économique. En effet, j’ai eu le privilège d’être invité par le Président Alpha CONDE lors de sa grande tournée en Guinée Forestière. J’étais très fier de ce choix, car la composition de sa délégation ne relevait que de sa décision personnelle.

Nous avons commencé nos meetings à Faranah, puis à Kissidougou jusqu’à Lola.

A Kissidougou j’ai constaté que les infrastructures étaient complètements délabrés (pas d’eau, pas d’électricité). Le marché envahi la plus belle place de la ville ; le problème environnemental était catastrophique et désolant.

Le spectacle d’une masse de jeunes agglutinés autour des parties de thé, sans emplois, à longueur de journée, était insupportable.

Macenta où j’ai débuté ma carrière d’ingénieur de Mines dans la recherche de diamant était la belle ville, véritable poumon économique d’antan. L’usine de thé, la grande scierie de sérédou et l’usine de quinquina tournent à plein régime. Toutes ces activités se trouvent désormais anéanties, laissant le visage d’une ville sans âme. Toute la vie économique est désormais concentrée autour du seul espace du marché qui envahi les rues adjacentes, occasionnant une insalubrité et un désordre indescriptibles. Il y avait comme un cataclysme autour de moi. J’avais l’impression que nos régions étaient plongées dans une grande période d’hibernation, conséquence de la mauvaise gouvernance, de l’usure et de l’immobilisme du pouvoir du Général.

J’étais triste et mon seul réconfort était la détermination du Professeur Alpha CONDE à changer cette réalité.

Face à ce constat en Guinée Forestière et à Kissidougou, j’ai décidé d’apporter ma contribution, mon expérience et participer au développement de la Guinée et la ville de Kissidougou.

Pour changer Kissidougou, il faudrait renverser la table et doter la ville d’une meilleure représentation pour mieux servir les pauvres populations. Pour cela, je me porte candidat à la députation sous régime du changement du Professeur.

www.actuconakry.net :Qu’est ce que vous pourrez apporter en tant que député ?

Un Député dans une démocratie a une responsabilité noble, car il est au début et à la fin d’une décision importante dans le pays. Il participe à la conception et au contrôle.

La première chose que je pourrai apporter est avant tout ma compétence, mon expérience, mon soutien et ma détermination sans faille à soutenir la politique de changement du Professeur et drainer toutes les opportunités à partir de mon grand réseau de relations internationales, au seul service du développement de la Guinée et de ma ville.

www.actuconakry.net : Vous êtes dans le business ; que pouvez vous apporter ?

Il ya lieu de noter qu’aujourd’hui, la gestion d’un pays, d’une ville, doit s’identifier à la gestion d’une entreprise. Mon expérience professionnelle dans le secteur privé est une ressource indispensable à la bonne gestion et à la défense des intérêts de ma ville.

Avant mon départ de la Guinée, mon entreprise avait crée plusieurs emplois durant une décennie. Mon expérience d’homme d’affaire m’aidera à donner les meilleures orientations pour l’épanouissement économique rapide de ma localité.

www.actuconakry.net : Quels sont les axes essentiels de votre Campagne ?

Ma campagne sera axée sur la relance de la démocratie participative, la restauration de nos valeurs traditionnelles et le rassemblement de nos collectivités pour un développement régional harmonieux.

Démocratie participative :

Nous ne pouvons actuellement envisager un quelconque développement dans une localité sans la participation effective des populations. Les citoyens des localités sont les meilleurs experts du développement local. Ils connaissent les réalités mieux que quiconque. Il faut s’inspirer de leurs expériences, apporter nos connaissances modernes, faire une convergence d’idées pour créer une belle dynamique de développement économique avec un rassemblement harmonieux à la base.

Les prises des décisions de la ville doivent être orientées dans l’intérêt exclusif des populations.

L’assainissement, la protection de l’environnement, ne peuvent se faire qu’en associant intimement les populations dans un vaste programme de sensibilisation.

La restauration de nos valeurs.

La restauration traditionnelle de nos valeurs est indispensable à notre équilibre social. Nos traditions sont fondées sur le respect de la famille, des ainés, des règles établies, de la morale, des mœurs et des règles civiles. Mais la pauvreté a énormément contribué au dépérissement de nos valeurs. Il faut donc revenir à nos fondamentaux et rappeler à nos populations que nos valeureux ancêtres avaient toujours opté pour notre dignité au péril de leur vie.

L’usage de la drogue par nos enfants, la débauche des mineurs, le manque de respect du bien public, le vol, la paresse l’ingratitude, de manque de probité, l’ethnocentrisme, le racisme pour ne citer que ces maux, devront être extirpés de nos des comportements. L’éducation, l’enseignement de la morale, de l’instruction civique, de l’histoire de la Guinée doivent revenir dans les programmes scolaires de nos enfants.

Le rassemblement de nos collectivités.

La campagne présidentielle axée sur le régionalisme et la force des coordinations régionales ont fragilisé nos collectivités. Nous devrons travailler pour davantage rassembler nos populations, pour être des guinéens tout courts.

Pour faciliter la réalisation de tous ces objectifs, il faut créer des emplois, renforcer la bonne gouvernance et la justice sociale.

La création d’emploi pourra nous aider à réduire la pauvreté, à créer la paix dont nous avons tant besoin pour notre développement. Il est donc urgent de créer des activités économiques dans nos régions, vulgariser l’apprentissage des nouvelles technologies de l’information.

www.actuconakry.net :Quel est le Potentiel de Kissidougou ?

La région de Kissidougou possède de grandes ressources humaines avec une population jeune. Kissidougou est une centre commercial par excellence car il est à l’orée de la forêt et proche de la haute Guinée. Elle fait frontière avec le Liberia et la sierra Leone.

Kissidougou est un carrefour commercial par excellence.

Il a un grand potentiel agricole, forestier, d’élevage, minier, hydraulique et industriel. Les terres sont fertiles, propices à l’agriculture. Nous avons un contexte géologique favorables avec la présence du fer, de l’or, du diamant, de l’uranium, des métaux de bases.

El Hadj Abdoulramane Sinkoun CAMARA

Entretien réalisé par Sidimé Alpha Kabinet

Fondateur et Directeur de Publication de

www.actuconakry.net

E-mail : alpha.sidime@gmail.com

Futures députés faites vous démasquer

Laisser un commentaire