Fodé Mohamed Soumah de la GéCi: “On a été trahis, nos anciens alliés nous combattent…”

0 26

Le président de la Génération Citoyenne (Géci), Fodé Mohamed Soumah a animé vendredi une conférence de presse autour du thème “situation sociopolitique du pays. ‘’ C’était en présence de ses proches collaborateurs et de plusieurs autres invités.
D’entrée, Fodé Mohamed Soumah a demandé à l’assistance d’observer une minute de silence à la mémoire des nombreuses victimes des malheureux évènements survenus le mois dernier en région forestière (N’zérékoré et Beyla). Il a déploré ces malheureux incidents tout en invitant les Guinéens à cultiver l’esprit de pardon et de tolérance. Car, dira-t-il, le peuple de Guinée n’a aucun intérêt à cultiver la haine et la division pour la simple raison que ces phénomènes enfoncent d’avantage le pays dans le pire.
Parlant des prochaines élections législatives, il a clairement regretté le comportement de l’opposition en général, celui d’aller à ‘’ces consultations importantes.’’
Selon lui, l’opposition a très mal fait d’aller à ces élections en rangs dispersés ‘’donnant ainsi toute la chance à la mouvance présidentielle de faire tout ce qu’elle veut pour sortir de ces élections victorieuse ou gagnante.
‘’ Nous risquons d’être une opposition qui restera encore sur les ban de l’opposition à l’Assemblée nationale. Parce qu’avec tout ce que je vois, la mouvance présidentielle risque de sortir largement gagnante de ces élections législatives. L’opposition que nous constituons devrait aller unie en présentant des candidats communs dans les différentes circonscriptions électorales. Mais très malheureusement, les choses ont été traitées autrement. Et, la manière dont se font les choses, ne soyez pas surpris de voir la mouvance rafler ces élections. Si je prends un exemple sur l’électorat de la commune de Kaloum, s’il y a 100 électeurs, c’est fort probable que les différents candidats issus de l’opposition font se partager 50 électeurs et le reste des 50 reviendra à la mouvance. Cela serait ainsi la conséquence de notre dispersion. La Géci a toujours souhaité que l’opposition aille à ces élections unie et main dans la main pour contrer le pouvoir partout. Mais hélas ! Les autres ont vu les choses autrement et finalement l’opposition ira malheureusement pour notre parti en rang dispersé ‘’, a martelé le leader de la Géci.
Parlant des relations actuelles entre sa formation politique et les autres partis politiques se réclamant de l’opposition républicaine, l’ancien employé de la bourse de Paris n’est pas allé du dos de la cuillère en déclarant : ‘’ D’ailleurs sachez que l’opposition guinéenne n’a plus sa raison d’être appelée opposition républicaine du moment où chacun est allé de son côté à ces élections qui s’approchent. Tous les Guinéens savent que la Géci a été le premier parti politique à se rallier au candidat de l’UFDG au second tour de l’élection présidentielle de 2010. Je ne connaissais pas personnellement Cellou Dalein Diallo à plus forte raison son parti. Mais j’avoue franchement que nous nous sentons trahis aujourd’hui par nos anciens alliés qui nous combattent aujourd’hui sur tous les plans. C’est pourquoi nous avons pris nos responsabilités. Car, notre parti est un parti indépendant qui n’est pas là pour recevoir des instructions de qui que ce soit. N’oubliez pas que j’ai été le premier noir à travailler à la bourse de Paris pendant des années et j’étais mieux traité sur le plan salarial que le Président Français à l’époque. ‘’

Candidat de son parti dans la circonscription de Kaloum, Fodé Mohamed Soumah s’est dit être l’homme qu’il faut aujourd’hui pour cette commune pour que ses préoccupations soient prises en compte lors des débats à la prochaine Assemblée nationale. Il a pour la circonstance invité l’ensemble des électeurs de Kaloum à voter pour la Géci “pour sortir cette commune du gouffre”

Youssouf M’bemba Keita

+224 657 371528

Laisser un commentaire