Liberia : Pour combattre Taylor, un ancien chef rebelle dit avoir reçu l’aide de la Guinée

0 5

Sékou Damate Conneh, ancien chef rebelle qui a dirigé le LURD (Libériens unis pour la réconciliation et la démocratie) durant la deuxième guerre civile libérienne 1999-2003 a déclaré avoir bénéficié du soutien de la Guinée alors qu’il combattait le Front national patriotique du Liberia de Charles Taylor.
Selon All Africa Global Media, Sékou Damate Conneh dit avoir reçu l’aide de Conakry et de l’espace Mano River Union car ces pays savaient qu’avec Charles Taylor l’instabilité était garantie dans la sous-région.
“Les pays de la Mano River Union n’étaient pas en sécurité avec Charles Taylor. Freetown n’était pas en sécurité, la Guinée n’était pas en sécurité. Il provoquait des attaques transfrontalières et c’est pourquoi nous étions supportés”, a confié Conneh alors que le pays marque les dix ans de paix depuis l’accord de 2003 qui a mis un terme à la guerre civile dans ce pays voisin de la Guinée.
L’ancien seigneur de guerre affirme avoir aidé à chasser les rebelles de Charles Taylor de la Guinée. “C’est pourquoi nous avons eu le soutien de la Guinée”, avance-t-il sans spécifier la nature du soutien qu’il a reçu du pouvoir du Général Lansana Conté.
Accusé d’atrocités, Conneh pense que lui et son groupe méritent plutôt d’être considérés comme des libérateurs et non des combattants à accuser de crimes contre l’humanité.”Je n’ai personnellement pas commis d’atrocités. Je suis venu pour libérer le peuple libérien et le monde entier a vu cela. Jamais je ne dois être traduit devant la tribunal pénal international car je suis un libérateur. Nous voulons juste dire aux gens que nous ne voulons plus de guerre et nous sommes contents que nous ayons la paix dans notre pays depuis dix ans”.
Lu sur Kaloumpresse

Laisser un commentaire