A 119 ans, la plus vieille femme au monde est Sud-africaine

0 18

La doyenne de l’Humanité est Sud-africaine. Johanna Mazibuko, âgée de 119 ans, est la femme la plus âgée au monde. Cette Sud-africaine, en dépit de son âge, se trouve en parfaite santé.

A la suite du décès de l’Homme le plus vieux du monde en juin dernier, alors âgée de 116 ans, Johanna Mazibuko, une Sud-africaine de 119 ans devient la doyenne de l’Humanité. Née le 11 mai 1894, elle vit avec son fils Tseko Mazibuko âgé de 77 ans, à Klerksdorp, dans le centre du pays. Elle se dit pleine de vitalité, en dépit des épreuves de la vie qu’elle a dû surmonter.

Elle a traversé les époques, vivant l’impérialisme britannique, l’apartheid, l’ère démocratique inaugurée par Nelson Mandela. Néanmoins, elle a eu à affronter bien des épreuves. Elle a dû vivre le décès de cinq de ses sept enfants, une épreuve difficile pour une mère, ainsi que la mort de sept frères et sœurs. Les survivants peuvent d’ailleurs aujourd’hui s’émouvoir de son record de longévité. Au-delà de ces drames qu’elle a eu à surmonter, Johanna Mazibuko se dit heureuse d’être encore en vie.

Une femme pleine de vitalité

En dépit de son âge, elle reste très libre de ses mouvements et est tout à fait autonome. Elle fait elle-même la cuisine, tient à faire son lit tous les matins, à se vêtir seule. Elle tient également à s’occuper personnellement de son linge, passant le reste de son temps à regarder la télévision. Elle s’est confiée à une journaliste du quotidien sud-africain The Sowetan en affirmant que « Dieu m’a donné de la vie en abondance, plus un bonus. Je suis très vieille maintenant. Je vais bien ».

Pour le moment, son statut n’a pas encore été reconnu par le Guiness des records. Le ministre sud-africain de l’Intérieur, responsables des registres de l’état civil n’a pas été pour le moment en mesure de confirmer la fiabilité des pièces d’identité fournies par la doyenne de l’Humanité.

Afrik.com

 

Laisser un commentaire