N’Zérékoré: Hadja Nantou Chérif au chevet des victimes de violences…

0 11

Suite aux violences inter-ethniques qui ont opposé récemment Koniankés et Guerzés à N’zérékoré et Beyla, en Guinée forestière, la coordinatrice nationale du RPG Arc-en-ciel Hadja Nanténin Chérif Konaté, à la tête d’une forte délégation du parti au pouvoir et du gouvernement, s’est rendue sur le terrain. Objectifs : exprimer sa compassion aux victimes et dire également son mécontentement vis-à-vis des actes de barbarie enregistrés dans cette partie sud de la Guinée.

Aussitôt arrivée à N’zérékoré, Hadja Nantou et sa suite ont directement rendu visite au patriarche vieux Hazali Zegbélémou, qui s’était réfugié dans un réceptif hôtelier de la ville. Là, Hadja Nantou, visiblement meurtrie et attristée par ces douloureux événements, a présenté les condoléances aux familles éplorées et souhaité prompt rétablissement aux blessés.

« Nous avons envoyé 50 tonnes de riz plus 2 cent cartons de vêtements, 5 tonnes de produits pharmaceutiques et des sommes symboliques qui seront mises à la disposition des victimes pour essuyer les larmes des populations de N’zérékoré, Koulé et environs qui ont été touchées par ces violences », dit-elle.

Le patriarche vieux Hazali Zegbélémou, prenant la parole, a salué la démarche de la coordinatrice en ces termes : « J’accueille ma fille à bras ouvert. Car la délégation est venue au bon moment. Mais, je souhaiterais que la lumière soit faite sur ces actes. Par ce que j’ai

été agressé. Pour que si c’est moi le fautif, que je sois corrigé. Et si ce n’est pas moi, que les auteurs soient conseillés pour que plus jamais la Guinée ne connaisse de tels actes ».

Après cet entretien avec le patriarche Hazali, la coordinatrice du RPG-Arc-en-ciel et sa délégation ont mis successivement le cap sur le camp Béhanzin qui abritaient les déplacés, ensuite à l’hôpital préfectoral de la ville pour rendre visite aux blessés et enfin à la grande mosquée de N’Zérékoré. Là, des prières et bénédictions ont été dites en faveur de la paix et de la quiétude sociale en Guinée.

Kalifatou Doumbouya, envoyé spécial +224 662825032 mediaguinee

 

 

Laisser un commentaire