MANIFESTE DU COLLECTIF MILITANT POUR L’UNITE NATIONALE (CO.M.U.NA)

0 10

PREAMBULE

 

Au Nom de Dieu, Le Tout-Puissant, Le Très Clément et Le Tout Miséricordieux.

En hibernation depuis vingt sept (27) ans au sein profond du Rassemblement du Peuple de Guinée (R.P.G), le Conseil Militaire pour l’Unité Nationale  renaît et s’est mué en Collectif Militant pour l’Unité Nationale (CO.M.U.NA).

Cette seconde naissance résulte de profondes analyses de la situation sociopolitique actuelle de notre beau pays et d’une prise de conscience individuelle et collective de la grande majorité du peuple depuis l’avènement de la troisième République.

Pour la jeune génération guinéenne, une présentation succincte de ce Parti politique s’avère importante.

De la colonisation au 3 avril 1984 soit presqu’un siècle, le Peuple de Guinée était un et indivisible. C’est avec l’avènement de la seconde République que le clivage ethnique a fait surface dans nos habitudes. Des caciques d’un régime défunt prétendant être d’une race née pour gouverner et certains ex-gouvernés habités par un complexe d’infériorité frôlant l’hérésie et conseillés par des intellectuels véreux, ont suffit d’ingrédients pour diviser. Sur l’Arbre-Guinée, poussèrent des branches pourries à couper et les Gouvernements désormais composés selon un dosage ethnique bien calculé avec des postes administratifs distribués sur des bases régionalistes.

En juillet 1985, un célèbre « Won Fatara » précédé par des actes de vandalisme, de vendetta implacable et suivi de nombreuses arrestations et assassinats sans aucune forme de justice, suffirent pour déchirer le tissu social. Et comme une épidémie de peste, le désordre contagieux est difficile à enrayer.

C’est dans ce contexte qu’est né en 1986 à Bamako en République-sœur du Mali, le Conseil Militaire pour l’Unité Nationale en abrégé « CO.M.U.NA ».

Un mouvement politico-militaire formé par quelques soldats et officiers patriotes de l’Armée guinéenne contraints à l’exil, suite à un prétendu coup d’Etat fomenté par un certain Colonel Diarra TRAORE pour renverser le Comité Militaire de Redressement National (CMRN) dirigé alors par le Colonel Président Lansana CONTE.

En Octobre 1987, le professeur Alpha CONDE, ancien Président de la Fédération des Etudiants d’Afrique Noire en France (FEANF) et fondateur du Mouvement National Démocratique (MND), prit contact avec le COMUNA qu’il enrôla pour former le Rassemblement des Patriotes Guinéens (R.P.G) qui s’est élargi pour devenir le Rassemblement du Peuple de Guinée (R.P.G).

C’est bien de leur rencontre avec le professeur Alpha CONDE que les membres du COMUNA qui n’étaient que des militaires de carrière sont devenus, de vrais politiques et militants aguerris non seulement dans la lutte politique clandestine, mais aussi sur le réel terrain politique guinéen en vue de procéder à l’instauration de la démocratie dans notre pays.

Après l’échec du RPG originel à récolter plus des 50% de l’électorat guinéen au premier tour des Elections Présidentielles, le professeur Alpha CONDE grâce à l’Alliance RPG-Arc-en-ciel, triompha au second tour et accéda en Décembre 2010 à la magistrature suprême et devint le premier Président démocratiquement élu de la Guinée.

Comme pris en otage, le Professeur-Président mit en place un « Gouvernement de récompense » pour contenter tous les Partis politiques alliés. Nous estimons que c’est peut être ce qui l’a empêché à réaliser dans toute son intégralité, le programme politique du RPG originel.

Si au terme de deux années de pouvoir, les premiers jalons d’un décollage économique sont posés, en vue de faire de la Guinée un pays émergeant dans notre sous-région africaine, il est aussi indéniable que le tissu social préalablement déchiré est maintenant, déchiqueté. La désobéissance civile, l’ethnocentrisme, le régionalisme, etc. sont devenus une exacerbation impunie. L’Unité nationale est en agonie.

C’est face à cette situation alarmante aux conséquences catastrophiques et incalculables qu’est né le Collectif  Militant pour l’Unité Nationale (CO.M.U.NA).

 Pour résoudre les immenses problèmes financiers, sociaux, culturels et politiques auxquels notre pays est confronté, le Parti  invite les Guinéens à l’unisson pour rapiécer et recoudre non seulement le tissu social, mais aussi et surtout, pour réaliser le programme politique du RPG originel dans toute son intégralité.

Le CO.M.U.NA  a besoin d’unir toutes les couches et classes sociales, toutes les forces saines du pays autour de son programme :

Gouvernement d’Union Nationale ;

      Unité nationale ;

Développement économique ;

Justice sociale ;

Exercice des Libertés démocratiques.

 

Pour assurer une gestion saine et responsable de l’appareil d’Etat, le Parti a besoin d’une véritable symbiose de cadres patriotes guinéens.

Pour réaliser le véritable changement et faire démarrer l’économie du pays, le Parti a besoin de la participation active et responsable des Hommes d’affaires, Femmes, Jeunes, Paysans, Soldats, Ouvriers, Intellectuels, Fonctionnaires, Commerçants, Associations, Organisations et autres Groupements guinéens.

 

Le  COMUNA compte sur des milliers de familles militaires, militaires à la retraite et sur toutes les autres couches de la nation guinéenne.

Pourquoi les militaires ?

Parce qu’issus de toutes les quatre régions naturelles du pays, recrutés, éduqués, formés dans un seul creuset avec pour but, l’amour sans faille de la Patrie et mourir (si nécessaire) pour elle, les militaires sont disponibles. La discipline et l’amour d’arme qui les animent et les soudent sont comparables à la flamme éternelle qui vacille sur la tombe du soldat inconnu.

Lorsqu’un combattant est blessé au front, son compagnon pour le sauver, ne cherche pas à savoir s’il est Guèrzé, soussou, peulh ou malinké.

Les soldats à la retraite sont républicains et forment l’ossature du Parti. Leur rôle  primordial reste et demeure de servir de référence, garantir la sécurité des militants et veiller au respect de l’application correcte du Programme du CO.M.U.NA.

Le Collectif Militant pour l’Unité Nationale (CO.M.U.NA) en tant que Parti centriste  est  la référence, le miroir dans lequel les filles et les fils de la Guinée se mirent et s’engagent à œuvrer :

Au rassemblement de tous les Guinéens et Guinéennes, sans distinction aucune ;

A la transformation de la société guinéenne dans l’intérêt de tous, selon les principes du libéralisme adaptés à la réalité de notre pays dans le souci constant de l’Unité Nationale, du progrès social et réarmement moral de la nation.

Le véritable changement est possible grâce au CO.M.U.NA qui est le Rassemblement de tous ceux qui veulent Une Seule et Indivisible Guinée, avec un programme qui répond à l’aspiration de tous.

 

Puisse, Le Tout-Puissant Dieu nous assister dans l’exercice de notre devoir, bénir la Guinée et les Guinéens. Amen !

Aboubacar  Sidiki  DIABY

Président du CO.M.U.NA

Contacts : 664-66-41-37/631-40-27-29/622-27-52-50/diabygaf@yahoo.fr

Laisser un commentaire