Alpha Condé au sommet de la CEDEAO : mépris pour les morts de N’zérékoré ?

0 7

La participation du Président guinéen, Alpha Condé, à la 43ème Sommet des Chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), au moment où les populations de N’zérékoré s’entretuent, est vue d’un mauvais œil par le commun des Guinéens.

De notre correspondant à Conakry

Dans la presse comme dans les kiosques à café, les Guinéens s’interrogent sur la légitimité du déplacement de leur Président à Abuja, au Nigeria où se tient la 43ème Sommet des Chefs d’Etat de la CEDEAO. Voyage qui coïncide avec la folle violence qui secoue la ville de N’zérékoré, dans le sud de la Guinée, où, on ne finit pas de compter les morts. Le bilan actuel fait état d’une centaine de morts et de plusieurs blessés, ainsi que d’importants dégâts matériels.

Une gouvernance autiste et ethnocentriste

Dans un article publié sur son site, le vice-président de l’UFDG, Bah Oury déclare que : « Le voyage d’ Alpha Condé pour Abuja, alors que son pays s’entre-déchire, illustre éloquemment le mépris qu’il nourrit à l’égard des souffrances des communautés guinéennes ». Et d’ajouter : « son indifférence met davantage en évidence la mal-gouvernance endémique du pays et le recours systématique à de violentes répressions qu’il affectionne. Une gouvernance autiste et ethnocentriste est en train, de par ses carences, d’entraîner toute la Guinée dans la persistance d’un conflit meurtrier qui est de nature communautaire et peut se prolonger rapidement en conflit confessionnel ravageur du type « libérien ».

Comme Bah Oury, beaucoup de Guinéens pensent ainsi. « Alpha Condé n’aime pas les Guinéens sinon il n’allait pas quitter le pays au moment où les gens s’entretuent à N’zérékoré », réagit Mamadou Bailo, âgé d’une trentaine d’années. Avant d’indiquer en substance que : « Le Président devait annuler son voyage ».

Alpha Condé devait se rendre à N’zérékoré

Cet autre citoyen pense aussi que le Président guinéen devait décréter deux jours de deuil national pour rendre hommage à toutes les victimes de ces deux jours de violences meurtrières. Certains aussi pensent qu’au lieu d’aller à Abuja, Alpha Condé devait effectuer un déplacement N’zérékoré pour se rendre au chevet des personnes blessées et rendre un hommage aux familles éplorées.

« Qu’est-ce que ce Sommet va rapporter à la Guinée », s’interroge à son tour Alphonse Loua. « Cela prouve à suffisance qu’il n’accorde aucune importance aux Guinéens. Il devrait normalement annuler son voyage en adressant un message à ses homologues Chefs d’Etat pour leur dire que la situation est grave en Guinée », indique-t-il.

La Guinée a son mot à dire à Abuja

Par contre, certains citoyens pensent que le Président Alpha Condé a eu bien raison d’aller à Abuja. « Au Sommet de la CEDEAO, on discute des questions importantes et la Guinée a son mot à dire. Ce n’est pas au Président de tout faire, il a nommé des ministres pour le suppléer si nécessaire. Depuis l’éclatement de cette affaire, le Président a pris à bras le corps la situation. Il a dépêché des ministres sur le terrain pour calmer la situation et il n’a pris son vol pour Abuja que lorsqu’il a su que le calme est revenu dans la cité », a fait savoir Sékou Condé.

A la veille de son départ pour Abuja, le Président guinéen avait fait une déclaration laconique dans laquelle, il a appelé les populations de N’zérékoré au calme et a promis que la lumière sera faite afin de traduire en justice les auteurs de ces tueries. Sauf que les Guinéens ne veulent plus d’effets annonce, ils veulent maintenant du concret.

Afrik.com

 

Laisser un commentaire