Le Bloc Libéral condamne les actes criminels et la violation du domicile de El Hadj Mamadou Cellou Dalein Diallo

0 10

Le Bloc Libéral (BL) exprime son indignation face à la tournure que prend le contentieux judiciaire qui oppose El Hadj Mamadou Cellou Dalein Diallo, Président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) à Monsieur Malick Sankon, Directeur Général de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale. En effet, il est établi que le domicile de El Hadj Mamadou Cellou Dalein Diallo a été  investi par les forces de l’ordre, qui y ont fait usage d’armes à feu. Le bilan de cette action barbare fait état de cinquante et deux (52) personnes blessées dont deux (2) par balles. Au moment de la publication de cette déclaration, deux (2) des victimes grièvement blessées, sont dans le coma. Le bilan fait également état d’une douzaine de voitures vandalisées, de la séquestration de leaders politiques de l’opposition et la destruction d’un nombre indéterminé de maisons et commerces.

Le Bloc libéral, en ligne avec son combat pour la préservation de la dignité humaine et pour la construction d’un Etat de droits, considère la  violation du domicile privé de El Hadj Mamadou Cellou Dalein Diallo ainsi que les actes de de répression perpétrés contre les militants et responsables de l’opposition comme des actes criminels en vertu, entre autres, des Articles 5, 6 et 12 de la Constitution guinéenne. Ces actes criminels traduisent la volonté délibérée du pouvoir de créer un climat de tension et d’instabilité pour justifier ses échecs de réaliser les promesses faites au peuple de Guinée

Le BL condamne sans appel ces actes criminels dont se sont rendues coupables des personnes en uniformes, au domicile de El Hadj Mamadou Cellou Dalein Diallo. Il exige l’arrestation immédiate de ces personnes et leur traduction devant les tribunaux pour être jugées conformément à la Constitution et aux lois promulguées en République de Guinée.

Le BL témoigne sa solidarité et son soutien à El hadj Mamadou Cellou Dalein Diallo, à sa famille, aux leaders des partis d’opposition qui ont subi l’épreuve de séquestration en compagnie du leader de l’UFDG, aux militants et sympathisants de l’UFDG, aux personnes blessées ainsi qu’aux personnes ayant enregistré des pertes matérielles.

Le BL appelle toutes les personnes éprises de justice, de liberté et d’égalité à se joindre à lui pour condamner les errements du régime de Monsieur Alpha Condé, qui visiblement œuvre au détriment des intérêts supérieurs de notre pays.

Fait à Conakry le 20 juin 2013

Le Bloc Libéral

 

Laisser un commentaire