COMMUNICATION DU RPG-ARC-EN- CIEL POUR LA JOURNEE MONDIALE DE L’ENVIRONNEMENT.

0 6

Messieurs,

Mesdames,

Chers invités,

La journée mondiale de l’environnement a été célébrée pour la première fois en 1972 à Stockholm, et s’est développée avec le temps pour devenir l’un des principaux moyens de communication des Nations Unies pour stimuler la conscience environnementale et encourager  l’action politique. C’est un évènement annuel dont le but est de susciter le plus d’action écologique positives possibles à l’échelle mondiale, afin d’attirer l’attention du public sur les problèmes environnementaux.

L’objectif de la journée  mondiale est de :

-Donner un visage humain aux problèmes environnementaux,

-Amener les peuples à devenir les agents actifs du développement durable et équitable,

-Promouvoir la compréhension du fait que les communautés sont incontournables dans les changements d’attitudes en ce qui concerne les problèmes environnementaux,

-Défendre le partenariat qui assurera a toutes les nations et les peuples d’apprécier un futur plus sûr et plus propice.

Messieurs,

Mesdames,

Chers invités,

Penser – Manger – Préserver, le thème de la journée mondiale de l’environnement de cette année a pour objectif de promouvoir une saine culture de développement durable, encourager la réduction de notre empreinte écologique à l’échelle individuelle et collective. C’est une invitation à l’action responsable à travers une véritable campagne contre le gaspillage et la perte alimentaire.

Etant donné la grande disparité et l’inégalité des styles de vies qui ont pour résultats des effets dévastateurs sur l’environnement, le thème de cette année nous encourage à devenir plus conscients de l’impact environnemental de nos choix alimentaires et nous dote de moyens nous permettant de prendre des décisions éclairées.

La République de Guinée est de tout évidence un enjeu écologique de premier plan dans la sous-région ouest-africaine. C’est pourquoi, le Gouvernement de la troisième République a fait sienne les recommandations des Nations Unies relatives à l’organisation de la présente journée.

 

Les grands fleuves qui arrosent la sous-région, notamment les pays voisins :

La Gambie, le Sénégal, le Mali, La Côte d’Ivoire, la Sierra Leone prennent leurs sources en Guinée. Notre responsabilité est donc grande, car il ne s’agit pas seulement de préserver les richesses de la nature vue du point de vue du développement économique de notre pays, mais aussi et surtout de préserver un bien commun : Les Ressources en Eau.

Nous devons montrer comment les défis du développement sont compatibles avec les grands enjeux environnementaux, notamment les aménagements agricoles, les exploitations minières.

En conséquence, nous devons nous employer à préserver le couvert végétal, à reboiser les zones dénudées et/ou dégradées suite aux activités anthropiques. Nous devons en outre maitriser nos consommations énergétiques et à participer à la recherche et à la promotion des énergies nouvelles et renouvelables.

Le thème de cette année, met en exergue la préoccupation n°1 des objectifs du millénaire pour le développement à savoir lutter contre la grande pauvreté et la faim. Il va sans dire que c’est dans le paysannat où il ya de gros efforts à fournir à savoir la lutte contre le nomadisme agricole par l’introduction de nouvelles techniques culturales.

C’est le lieu de saluer et de féliciter le Gouvernement guinéen sous la conduite clairvoyante du Pr Alpha Condé qui en parfaite connaissance des réalités socioéconomique a placé la protection de l’environnement au centre de ses préoccupations.

L’émergence sous son quinquennat de la social-écologie, faisant le lien entre écologie, justice sociale, santé, progrès et création de richesse. Ce nouveau model économique plus sobre maximisant le partage des biens et limitant l’utilisation des matières premières par la vulgarisation des micros crédits comme puissant moyen de lutte contre l’exploitation extensive de la faune et de la flore.

Déjà, en campagne pour les présidentielles il affirmait pour les présidentielles  il affirmait que la Guinée se devait  de procéder à des aménagements  pour conserver  sa position de château d’eau de l’Afrique de l’ouest.

De par sa définition, l’aménagement consiste à modifier la destination d’une infrastructure naturelle en vue de la satisfaction des besoins de la population.

Le barrage de Kaléta en est une parfaite illustration, à savoir : la satisfaction des besoins en eau, l’électrification, les aménagements hydro agricole et la régulation des cours d’eaux.

Dès son élection en sa qualité de Président de la République, il a symbolisé son attachement à la protection des écosystèmes par la plantation d’un arbre dans la forêt de kakimbo dans la commune de ratoma.

La guinée, sous son quinquennat s’est engagée dans un processus de gestion durable des énergies nouvelles et renouvelables par une vulgarisation des énergies propres.

Le RPG Arc-en-ciel fait sienne de ses directives et invite tous les citoyens et citoyennes de toutes sensibilités politiques afin de matérialiser leur engagement pour la paix et la protection de notre chère Guinée par la plantation d’un arbre ce jour, matérialisant ainsi leur volonté de dialogue entre eux-mêmes et avec la nature si généreuse de ce pays béni.

Cet arbre symbolisant l’arbre à palabre cher à nos ancêtres.

Ce message s’adresse aussi à tous les organismes associatifs afin de procéder ce jour à la plantation d’un arbre témoignant leur adhésion aux nobles idéaux de développement durable poursuivis par le parti arc-en-ciel, reposant sur la symbiose nationale

Messieurs

Mesdames

Chers invités

Nous vous remercions pour votre attention citoyenne.

Mme KABA SANABA DIAKITE KALIL

Standard de www.actuconakry.net : +224 622 56 56 67

 

Laisser un commentaire