LE BILAN D’UNE JOURNEE DE VIOLENCE DE L’OPPOSITION GUINEENNE

7

Comme annoncée par les organisateurs, l’opposition dite radicale, ADP et CDR ont effectivement marché ce jeudi 25 Avril 2013 sur fond de violence.

Cette marche de violence n’a pas échappé à la règle du jeu de l’opposition qui jure de tout mettre en œuvre pour destabiliser les institutions de la République et en premier ressort le Président de la République  démocratiquement élu et reconnu par toute la communauté internationale.

Le plus grand prédateur de l’économie guinéenne Elhadj Mamadou Cellou Dalein Diallo alias Cellou Madof Diallo n’a pas hésité de déclaré tout récemment qu’ils vont exiger le départ du président démocratiquement élu.

Quelle folie de grandeur de quel personnage ubuesque.

Heureusement que le ridicule ne tue pas.

Violence, mensonge, pillage et communautarisme, telle est la république que nous offre Cellou Dalein et l’Alliance Des Pilleurs(ADP).

De la marche de l’opposition dite radicale

La réussite d’une marche dépend de l’organisation mise en place, du profit des organisateurs, de la discipline des manifestants ainsi  que du suivi du mot d’ordre lancé par les organisateurs.

Les populations de Conakry et celles de l’intérieur ont montré encore une fois de plus qu’elles sont pour la démocratie et qu’elles soutiennent fermement le président de la République dans sa marche inébranlable vers le progrès socioéconomique et politique de la Guinée.

Elles ont montré que ce n’est pas à une portion d’individus de confisquer la souveraineté d’un peuple et que ce n’est pas l’axe Bambéto-Hamdallaye qui va compromettre le soleil de la démocratie qui s’est levé sur notre pays avec le Pr Alpha Condé.

Les paisibles populations de Conakry ont vaquer à leurs occupation  tout en respectant les obligations de service publics.

S’agissant de l’intérieur, la ville que Cellou considérait comme son precarré l’a déjà alerté  «  Min Ronki » déclaraient ce matin les populations de Labé qui ont vaquer à leurs occupations quotidiennes.

S’agissant de toutes les autres villes de l’intérieur du pays, les populations dans un véritable engouement pour la révision des listes électorales, ne se sont pas senties concernées par la dite marche.

Ce qui est une victoire supplémentaire pour la mouvance qui a toujours prôné le dialogue et la tolérance pour résoudre les problèmes politiques de la Guinée.

De la violence comme méthode de l’opposition guinéenne.

La marche du 25 Avril 2013, méthode de violence de l’opposition radicale à causer de  nombreux blessés parmi les forces de l’ordre et de nombreux dégâts matériels.

Depuis son investiture en qualité de Président de la République, le Pr Alpha CONDE, les reformes engagées au sein de l’armée et de la police ont fait de ces deux (2) corps des forces républicaines.

C’est pourquoi, le Président de la République fortement attaché aux valeurs de la démocratie, a toujours instruit les forces de l’ordre d’éviter le port d’arme et tout usage  excessif de la force.

Cette journée a été  marquée par une violence extrême des jets de pierres sur les gendarmes et policiers, entrainant  des blessés dans leur rang et des dégâts  au niveau du siège du parti au pouvoir.

Voila le vrai visage de cette opposition radicale guinéenne!!!!!!!!!

Amadou Oury DIALLO pour www.actuconakry.net

 

 

 

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.